10 Ronds d’Ailes – 10 Ans du Label Hirustica – Acte 8 – Paris, Studio de l’Ermitage

Jeudi 16 Mars
6h00 debout, nous avons un train à Guingamp de bonne heure. Nous retrouvons Gaby Kerdoncuff à la gare. Le concert de ce soir rentre dans le cadre de « 10 Ronds D’Ailes » le cycle de spectacles fêtant les 10 ans du label Hirustica. Il y aura un double plateau ce soir au studio de l’Ermitage avec Serendou + Michel Godard et Kazut de Tyr avec invités. bandeau16mars

Nous retrouverons Jean, Maëlle et Volant dans le train et j’aurai le temps de parler un peu avec Gaby de sa vision de la suite d’Hirundo Rustica suite à « 10 Ronds d’Ailes » et tous les changements à venir.
Nous filons de Montparnasse à Ménilmontant pour rejoindre tranquillement le studio de l’Ermitage où a lieu le concert ce soir. Nous allons déjeuner ensemble dans une bonne ambiance et nous quitterons en début d’après-midi pour nous retrouver pour les balances. Je mène Yacouba et Barry à l’hébergement que j’ai réservé sur Airbnb. Arrivés sur place, nous sommes accueillis sèchement par une concierge assez acariâtre, limite agressive. Je sens qu’il y a embrouille et je n’en ai pas besoin en ce jour de concert. En fait, le studio que j’’ai réservé est sous-loué et c’est interdit dans l’immeuble.  Nous tentons de joindre la personne auprès de laquelle j’ai fait la réservation, je comprends vite que c’est le bazar et demande à Jaco de chercher un hôtel pour la nuit. Il en trouvera un tout près et, après avoir annulé ma réservation sur Airbnb, je m’occupe de réserver les chambres à l’hôtel. Nous serons encore plus près du lieu du concert. On s’installe à l’hôtel, petite sieste et en route vers l’Ermitage. Kazut de Tyr est en balance, il y a du monde sur scène et le son est beau. Michel Godard nous attend et nous nous serrons dans les bras. Michel est un homme magnifique et c’est toujours une grande joie les rares fois où nous nous voyons. L’équipe de l’Ermitage est accueillante et souriante et nous allons nous installer tranquillement. Une petite interview dans la loge pour le webzine Ethno Tempo et en place pour la balance. La salle est habituée au rock et le sub résonne beaucoup sur scène, nous allons prendre le temps de caler tout ça. Arrive le temps de musique avec Michel, toujours pertinent et magnifique dans ses propositions.  Un dîner avec toute l’équipe et en place!!
Nous démarrons, je ne trouve pas Yacouba qui est parti saluer des amis et nous allons démarrer le concert sans concentration, il nous faudra 2 morceaux pour être dedans. Une fois installée, l’énergie ne nous quittera plus, le public est avec nous et la proposition fonctionne pour ce premier concert dans une salle parisienne. Michel arrive et éblouit tout le monde avec une improvisation inspirée. nous terminons à 3 avec Michel situé à côté de moi en coulisse au sourire magnifique. Il me confiera plus tard avoir adoré le concert. Le public est très éclectique, des élèves de l’atelier de flûte traversière en bois de Paris, des nigériens, des Kurdes, des gens de Trad Mag, de Mundofonias, une délégation de Zingaro venue m’écouter car nous nous voyons demain. La musique sera bien reçue et nous ferons un petit rappel à la demande du public.

image1-1 image2-1

Entracte, démontage rapide car Kazut de Tyr enchaîne! Je range mes affaires et pars rencontrer le public, j’y retrouve l’ancien directeur du CCFN de Zinder (où le premier album de Serendou fût enregistré), une amie de Bretagne, les nigériens,… Nous aurons le droit à beaucoup de sourires et de poignées de main.

Ermitage- Serendou + Michel

Retour en salle, Kazut de Tyr a démarré, le son est très beau et l’ensemble a de la tenue. La dualité vocale incarnée par Kani Kamar (Kurdistan) et Eric Menneteau (Bretagne) renforce un ensemble instrumental très soudé. Il y aura de beaux moments et le public en redemandera là également.
La soirée se termine, je retrouve Riquet venu vendre des disques, il a un beau sourire, tout comme Elise. Je pense que cette soirée, lourde à organiser pour notre petit label fût une belle idée. Tous le gens conviés ne se sont pas déplacés (à commencer par les journalistes et diffuseurs parisiens) mais les gens présents ont compris le sérieux de l’équipe et l’ouverture de l’idée musicale.  Voilà, c’est fait!
« 10 Ronds D’Ailes » continue en Avril