AÏNARA en création 2013

ainara

Initiée par le festival des Fifres de Garonne, Aïnara est une aventure qui réunit autour de l’idée de la rencontre et l’improvisation le Trio d’En Bas et Kej. Nous allons travailler sur 2013 en plusieurs étapes.

Février 2013

Une semaine de résidence à Perpignan structurée et accompagnée par le festival “Jazzèbre”. On s’écoute et on se découvre. (Voir blog Février 2013)

Avril 2013

une semaine au Lycée de Pommerit Jaudy, les choses s’approfondissent. Nous en profitons pour déstructurer le collectif et proposer des duos avec, à chaque fois, un musicien de chaque trio pour aller plus en profondeur sur le rencontre, l’écoute et l’improvisation.

Mai 2013

ainara-1
Une semaine au Moulins à Sons de Loudéac, nous permet de poser des idées, de tester de nouvelles combinaisons de duos  de fixer des choses et de préparer les 2 premiers concerts de l’aventure qui auront lieu à Mur de Bretagne et à Pommerit Jaudy dans le cadre du Festival “Objectif 373” D’itinéraires Bis.

ainara-2ainara-3

ainara-5Nous en profiterons pour faire des photos avec l’ami Eric Legret.

ainara-7 ainara-8 ainara-9 ainara-6

Juin 2013

une quinzaine au “Rocher de Palmer ” de Cenon. On détruit tout et on reprend méthodiquement l’affaire. Nous présenterons ce nouveau concert au festival des “Fifres de Garonne” à Saint Pierre D’Aurillac.

Septembre 2013

Nouvelle semaine à Carcassonne cette fois.

ainara-11Nous reprenons les morceaux qui ne nous conviennent pas et tâchons de trouver le bon équilibre entre souhaits et potentialités.
Tout cela pour revenir à Perpignan, au Festival “Jazzèbre”  et la Rove de Fa dans les Corbières.

ainara-13 ainara-12ainara-15 ainara-14

Déjà de beaux retours:

-“Hier soir, samedi 14 septembre. Inoubliable soirée à Borde Grande, chez Matthieu et Anaïg, de la Rove de Fa (un superbe élevage bio de chèvres). Un endroit magique : une ferme dans les Corbières dans la douceur d’une soirée d’automne. La lumière mauve métamorphose lentement les prairies vertes. Le monde se donne immédiatement présent à notre perception sensible. Nous nous rendons présent au monde. Instant suspendu entre chien et loup…
Et alors la musique d’AINARA (le Trio d’en bas + le trio KEJ) commence doucement : harmonie du soir en résonance avec l’harmonie des sons : de gauche à droite sur la scène aménagée sur le terre-plein devant la ferme : le pianiste, le guitariste, le contrebassiste, le flûtiste, le saxophoniste et le batteur. Six instruments se conjuguent, dialoguent, se répondent, et l’harmonie du soir est offerte immédiatement. Grand, redoutable sortilège qu’opère la combinaison parfaite de la mélodie et du rythme. Le monde fait entendre sa musique. La musique devient monde. Non loin, les clameurs d’enfants qui jouent (mais les chèvres se sont tues…) : la vie est musique, la musique est vie. Sur le terre-plein de la ferme six anges, ou (si l’on préfère) six daïmôn, font résonner la musique de la vie.
Alors soudainement, toutes les pensées, les arrière-pensées, toutes les urgences, les affects, les inquiétudes qui encombrent quotidiennement notre esprit ont quitté les lieux sur la pointe des pieds. Nous sommes présents. Nous vivons le présent. Moment rare de plénitude d’être. Nous nous oublions : la pesanteur de notre conscience a laissé la place au repos. Magie de la musique d’AINARA.”

Dominique Bondu sur Facebook

- “En marge de la 25ème édition du Festival Jazzèbre, nous voilà dans le grand bain.

On présente le Festival devant 300 personnes. Nos engouements, nos émotions de coulisses. Convaincant !

Puis c’est la création du Trio D’en Bas additionnée au trio Kej (Ainara). Une première plutôt enthousiasmante, un bon son de groupe où les univers glisses ou s’interposent. Beaux solos de flûte ou de piano préparé. Ambiance festive parfois, réminiscences de voyages souvent. Et des compositeurs qui ne lâchent pas le morceau.

Une réussite et un beau lancement !

A suivre…”

Blog du Festival “Jazzèbre”

L’aventure continue!!!