FIFRES DE GARONNE 2013 – SAINT PIERRE D’AURILLAC

fifres

Et voilà, c’est reparti!!!!! la 23ème édition des Fifres de Garonne commence demain. J’y arrive après la sortie de résidence d’Aïnara. 10 jours de travail intense de déconstruction et reconstruction de tout ce que nous avions fabriqué en Bretagne en Avril et mai dernier. Expérience intense et je suis assez épuisé en arrivant. Il va falloir trouver de la ressource car, pour les Fifres, il en faut de l’énergie. Ce soir, la Bretagne s’est invitée et on mange des crêpes.

fifres-1

Tout est en place, la météo est encore incertaine, on croise les doigts.

Vendredi 28 Juillet

Je vais profiter du vendredi matin pour aller me faire masser chez Francine, technique chinoise, douceur, alignement des énergies,… Voilà un bon début.
Puis retour sur le site pour une petite balance et quelques réglages avec le magicien car, ce soir, je dois apparaitre d’une boîte et jouer avec Pedram.
Les premières notes arrivent et les Sous Fifres démarrent, l’énergie positive qu’ils insufflent tout au long du festival est palpable dès les premières notes, tout le monde a la banane!!!

Photo: Iza Pauly Copyright

Photo: Iza Pauly Copyright

Michel Godard, Pedram Khavarzamini, Gavino Murgia, Katharina Baulm, La Collectore, le feu d’artifice de Bizu, le Fossilus Orchestra, Gérard Naque,… l’ambiance est là, de mieux en mieux pareil!!!!

Photo: Iza Pauly Copyright

Photo: Iza Pauly Copyright

La musique est éclectique, le public est varié et tout le monde se rencontre, échange, voilà un très bon départ!!

Samedi 29 Juillet

Aujourd’hui, je dois m’occuper d’un atelier avec les élèves de Virginie Magimel, nous nous sommes vus mercredi dernier et les élèves avaient travaillé des plinn que j’avais communiqué à Virginie. Nous allons participer à l’atelier danse d’abord puis flûte ensuite, il y a 20 petites flûtistes mignonnes comme tout.

Photo: Iza Pauly Copyright

Photo: Iza Pauly Copyright

Nous allons travailler parallèlement le plinn et l’improvisation. La petite sortie d’atelier va très bien passer et nous sommes tous très émus.

Photo: Iza Pauly Copyright

Photo: Iza Pauly Copyright

Les Fifres enchaînent, il y a plein de musiciens de l’extérieur qui viennent rejoindre l’orchestre et le groove est terrible!   Puis place au bal avec les Semelles et Faburden le très bon quartet d’Arnaud Bibonne, les danseurs sont là, l’ambiance est très bonne, la pluie menaçante ne semble pas souhaiter rester par ici? J’observe Faburden en train de jouer, c’est une bien belle équipe avec un beau répertoire sur des danses que je connais très peu.

Photo: Iza Pauly Copyright

Photo: Iza Pauly Copyright

Dimanche 30 Juillet

Levé très tôt ce matin, nous attaquons la balance et ensuite, place aux discours, ici, l’inauguration du festival se passe le dernier jour!!! Les discours sont toujours très engagés et très forts, cela sera encore le cas aujourd’hui.

Photo: Iza Pauly Copyright

Photo: Iza Pauly Copyright

On ne badîne pas avec les valeurs dans le secteur. Le soleil a même décidé de s’installer durablement aujourd’hui. Puis, tout va aller très vite l’après midi commence par le concert de Michel Godard, Pedram Kavharzamini, Katharina Baulm, Gavino Murgia. de la bien belle musique, les compositions de Michel, toujours aussi fortes, portées par ces 4 merveilleux musiciens m’embarquent.

Photo: Iza Pauly Copyright

Photo: Iza Pauly Copyright

Puis c’est au tour d’Ainara, le concert se passera bien de cette musique très complexe, ouf! Nous faisons un final avec tout le monde

Photo: Iza Pauly Copyright

Photo: Iza Pauly Copyright

et ensuite tout le monde se retrouve auprès d’un verre pour la dernière soirée (me concernant particulièrement) tout le monde a le sourire, le sentiment d’être au coeur d’une utopie réalisable! Rencontrer, respecter, partager, écouter, découvrir,… et rire…. et rire! On se sent vivant ici, fondamentalement vivants, ni plus ni moins? Vivant parmi d’autres vivants!
Je n’arrive pas à quitter le lieu, je dois me lever super tôt demain matin mais c’est impossible!! Du coup, je reste, j’observe et me nourris de chaque seconde à St Pierre. Pas facile, pas facile!!!

Lundi 1er Juillet

Cette année, je dois malheureusement repartir très tôt pour retrouver Yacouba et Barry en Allemagne pour une création pour flûtes au festival de Rudolstadt. Je repars énormément frustré de ne pas rester pour le début du démontage, la tracto parade, la retraite aux flambeaux et le merveilleux bal final. Je pars sans avoir pris le temps de redescendre, bourré d’émotions, d’amour et de tendresse. C’est difficile à porter, j’ai l’impression de me faire submerger par mes émotions, ce n’est pas facile, mais comme le dit la devise par ici “ça va s’arranger”.