Le Bois qui Chante

BQC-thumb

Voici une tentative de résumé de ce qui a été, jusqu’à présent, une longue aventure sur 2012 pour moi et David “Hopi” Hopkins.
Nous travaillons maintenant, outre le concert flûte/percus qui existe depuis plus de 15 ans, sur un travail autour des flûtes avec plusieurs déclinaisons, Flutorama, Flutoramik,…
Nous avons été sollicités à plusieurs reprises pour créer un spectacle “jeune public”. Travail ô combien délicat, surtout pour nous, peu aguerris à l’exercice. Nous avons donc demandés à être encadrés pour ce nouveau défi.
Tout d’abord, les textes et le récit que nous avons demandé au truculent Patrik Ewen d’écrire avec nous. ses conseils, sa connaissance, son expérience nous ont beaucoup apporté, et nous avons passé l’hiver 2011/2012 à le rencontrer, lui expliquer les flûtes que l’on trouvait dans le monde pour qu’il en aie une vision globale avant de se lancer dans une écriture qui nous obligerait à effectuer une sélection toujours délicate et souvent douloureuse. Nous avons donc travaillé lors de longues séances à l’espace “An Dour Meur” de Plestin les Grèves pour écrire ce récit. Longues séances de travail, parsemées d’anecdotes et d’humour!!
Une fois la trame trouvée à 3, Patrik nous a proposé un scénario, une histoire, des dialogues que nous avons commencé à travailler autour de mai 2012.
Ainsi est né “Le Bois Qui Chante” d’après une légende Sioux.

Entre temps, l’idée d’impliquer l’ami dessinateur et illustrateur Gildas Chasseboeuf, avec qui j’ai fabriqué “Dessins et des Sons” est arrivée avec, très rapidement, l’envie de demander au vieux copain Jacques-Yves Lafontaine de s’occuper d’un traitement vidéo des dessins.
Accompagnés dès le départ par la Cie Hirundo Rustica et Ipisiti Productions (structure de diffusion spécialisée dans le jeune public) nous avons pu avoir, au fur et à mesure de la fabrication de cette aventure, de nombreux points de vue précieux et pertinents.

Juin 2012 – Résidence à l’Abbaye du Daoulas

Le Bois Qui Chante

Le Bois Qui Chante
Puis début juin, nous nous sommes installés à l’Abbaye de Daoulas, qui fait partie de l’EPCC “Chemins du Patrimoine en Finistère”. Calages de sons, de l’image et travail sur les textes et le jeu de comédien, car nous voilà un peu comédiens!!

 

Le Bois Qui Chante

Le Bois Qui Chante

La gentille et très compétente Ludivine, en charges de la régie technique, nous a bien aidé également, et voilà que nous allons pouvoir faire fabriquer dans les ateliers des éléments de scénographie qui viendront compléter l’univers dans lequel nous souhaitons plonger petits et grands.

Le Bois Qui Chante

Une bien belle semaine de travail soutenu pour tout le monde.

Septembre 2012 – Résidence à Plestin Les Grèves

Voilà, nous avons la totalité des dessins de Gildas, Jacques-Yves a terminé ses montages vidéos mais restent à caler, les dialogues, le son, la lumière.

Le Bois Qui Chante

Pour les dialogues, il nous faudra travailler beaucoup car nous ne sommes que des musiciens et le travail autour du texte est une autre discipline. Etant en charge du son, je vais avoir pas mal de soucis, le fait d’utiliser 2 logiciels audio sur un ordinateur qui commence à avoir quelques années provoque d’insupportables craquements, je devrai me séparer d’un des 2 logiciels pour être en paix. Enfin la lumière, Laurent Poulain nous a rejoint, Jacques-Yves lui livre la vidéo et il aura à charge de gérer la vidéo et l’éclairage de la création. Là aussi, encore une semaine dense, avec quelques représentations publiques pour tester le spectacle, les enfants semblent bien réagir.

Septembre 2012 – Résidence à l’Abbaye du Daoulas

Le Bois Qui Chante

Nous voilà de retour à l’Abbaye, pour la dernière ligne droite. J’ai réglé les problèmes de son, cette semaine nous allons travailler la lumière et le jeu d’acteurs.

Les services technique de l’Abbaye nous ont fabriqué les éléments de scénographie que nous avons demandé de peindre en noir sous les bons conseils de Cécile Pelletier, ah!! les amis!!

Le Bois Qui Chante

Le Bois Qui Chante

Le Bois Qui Chante

Du coup, l’ensemble commence à avoir de l’allure.
Répétitions/filages, filages/répétitions, …

Le Bois Qui Chante

nous enchaînons jour après jour, toujours des réglages à affiner, des détails à travailler. 2 séances en fin de semaine devant des enfants des écoles du coin, nous font prendre conscience que nous avons bien fait de demander à l’Auguste Patrik de travailler avec nous. Les ficelles fonctionnent.

Le Bois Qui Chante

Le dimanche nous ferons 2 séances qui affichent complet, la salle réagit, les yeux des enfants s’écarquillent, nous prenons à chaque fois, un peu plus d’aisance. On tient le bon bout.
Il reste beaucoup à faire encore, mais la base est là. Nous reprenons ce spectacle en octobre à Trébeurden après une nouvelle semaine de répétition et de réglage. rendez-vous le 27 Octobre.
Merci à tous ceux que nous avons croisés pendant cette période de gestation, amis, professionnels, enfants,.. qui nous ont permis d’affiner le travail et préciser les intentions. Le chemin  est encore long mais le bateau est solide et l’équipage déterminé!

Le Bois Qui Chante