Le Candidat

Le Ccandidat-POL

J’ai été sollicité par la Compagnie du Chien Bleu pour réaliser la bande son d’une lecture de textes tirés du livre lauréat du prix Louis Guilloux 2011. La Compagnie m’a sollicité avant de connaître le livre lauréat. Coup de chance extraordinaire, il s’agit de “Le Candidat” de Frédéric Valabrègue (Editions POL) dont toute l’action se passe au Niger!!

Le Candidat

J’y étais en septembre et j’en avais profité pour réaliser pas mal de prises de son. Donc, la matière est là, nous avons 5 jours pour préparer la lecture, ce ne sera pas de trop mais la matière sonore est parfaite.
Mais, avant tout, cette opportunité m’a donné l’occasion de découvrir l’oeuvre de Louis Guilloux et surtout le personnage.
La Compagnie du Chien Bleu m’a communiqué des films, documentaires et reportages sur cet auteur au destin exceptionnel et aux valeurs extrêmement profondes. Je me plonge dans cet univers si riche et peut livrer ici quelques perles de sensibilité.
“Voyager est toujours bien, on devrait toujours voyager, toujours vouloir aller ailleurs. ça ne sert à rien mais, enfin, on s’instruit n’est ce pas, et, une fois rentré chez soi on a de quoi penser”

Mais le mieux est de l’entendre :

Audio MP3

30 mars 2011

Avec ce matériau de départ, les bases sont posées.
Nous nous installons donc au Grand Pré à Langueux pour une première session de travail. L’accueil est superbe, des sourires et de la gentillesse, tout va bien, voilà une belle équipe.
L’activité est intense autour de nous, un festival de cirque se prépare “Tant qu’il y aura des mouettes” co-organisé par la Cie des Galapiats et Le Grand Pré.

Cie des GalapiatsDelphine Vespier & Camille Kerdellant

Nous voyons les caravanes arriver, le chapiteau se monte et nous commençons à architecturer la lecture.
Au travail, Delphine Vespier, la lectrice et Camille Kerdellant en charge de l’oreille extérieure, la scénographie, la mise en scène.

31 mars 2011

Je suis pour ma part tout à l’écoute du texte que lit Delphine et des sons que j’ai glané au Niger. La matière est dense et complexe mais la matière est là.
Ecoute, édition, mixage, …écoute de la lecture, on reprend, remonte, remixe, enregistre un peu de flûte et de Udu, on réécoute, reprend, remonte, .. voilà le travail de ces 3 jours. Nous terminons cette première session et la première architecture est définie.
Je vais préparer un cd à Delphine qui le fera jouer sur un “poste” (pas trouvé d’autre nom) sur scène pendant la lecture. Tout se passe au Niger, soyons dépouillé, simples, efficaces et un peu décalés quand même.

6 & 7 avril 2011

Théâtre Louis Guilloux - Saint BrieucNous voilà au Théâtre Louis Guilloux au sein de La Passerelle de Saint Brieuc, le décor est posé. L’atmosphère très calme est propice au travail. Delphine travaille la lecture, Camille lui donne des indications de jeu, de posture, d’intentions,… Je fais des modifications sur la bande pour tenter de trouver l’homogèneité, le bon rythme, la bonne respiration,.. Ces 2 jours passeront très vite. Voilà, la bande son est terminée, les dernières consignes prodiguées avec douceur par Camille et Delphine va continuer à travailler toute seule avant la présentation devant le jury du prix Louis Guilloux et le lauréat.
La lecture aura lieu le samedi devant le jury et l’auteur, tout aura été bien accueilli, Delphine Vespier était très contente, voilà une belle aventure.