Calais-Lille… à la rencontre d’Amal

Amal
Jeudi 14 octobre
Nous voilà partis avec Gab vers Caen, première étape de notre voyage vers Calais et Lille.
Nous nous sommes donnés rendez-vous à Langueux et partons, heureux de se retrouver pour un voyage qui promet d’être riche. On appelle Lou qui nous attend à Calais, on discute et on écoute Charles Mingus… ça fait du bien…..


Nous dormirons ce soir dans la maison familiale de Gab à Caen

Vendredi 15 octobre
Une belle nuit et nous repartons tranquillement vers Calais.
Nous arriverons à 14h00 au Secours Catholique où nous allons attendre un peu avant de pouvoir nous installer.

Secours Catholique
Malgré le fait que nous soyons déjà venus, c’est toujours impressionnant de voir tous ces jeunes hommes occupés à faire une lessive, appeler la famille, prendre un douche, jouer au foot,… petite pause de la semaine avant de retourner dormir sous les ponts pour tenter un nouveau passage vers l’Angleterre peut-être dès ce soir.
Nous commençons à jouer nos 2 morceaux soudanais et immédiatement les têtes se lèvent, une petite fôret de jambes se compose devant nous et les téléphones nous filment.
nous avons allumé de petites lumières dans les yeux,… c’est déjà ça.
Nous allons jouer les autres morceaux de notre répertoire et verrons bien l’attention se diluer même si certains visages sont toujours avec nous.
Nous rejouons les morceaux soudanais avant de quitter les lieux. Nous aurons des clins d’oeil, des mercis,… petite respiration pour les bénévoles qui sont aussi heureux de ce temps de musique reçu.
Petite pause chez Loup Blaster qui nous a laissé les clés de son studio. Elle prépare les concerts du week-end, nous la retrouvons ce soir.
Après une petite pause au studio, nous allons chez des amis de Loup à Audrehem près de Calais. Concert à la maison, comme en Bretagne. Il y a là, les amis, les voisins, on sent que ça vibre ici!!
Gab et moi jouons 30/40 mn devant un public attentif et 3 petites filles qui jouent devant nous. L’une d’elle viendra nous féliciter et nous dire que nous lui avons mis du « bonheur dans le coeur! » On peut rentrer à la maison après ça!!
Puis le trio de filles « La Bête » composé de Loup, Coline et Manon. elles jouent toutes de plusieurs instruments, chantent leur compositions. Le trio est super complémentaire, on sent immédiatement une très belle complicité entre ces dames. Malgré un genre pop chanson que j’écoute peu, je suis conquis par ce répertoire et cette façon de le donner au public. Chapeau Mesdames!!
La suite de la soirée sera consacrée à des échanges riches avec les gens, un petit boeuf et retour à la maison car le week-end promet d’être actif.
Sur la route du retour, Loup nous explique la situation à Calais qui a encore empiré depuis notre dernière visite. les descentes dans les camps sont quotidiennes, les tentes sont lacérées, les exilés dorment sans tentes à présent… Les politique utilisent la situation pour monter les gens les uns contre les autres tout en se tricotant des petites stratégies électorales…. tout ça sur la misère du monde et la détresse des pauvres victimes d’un système toujours plus injuste, plus fou, destructeur, de planète et de vie…c’est moche, très moche… et des morts….

Pour Yasser
Nous sommes admiratif, comme à chaque fois de la lumière de Loup, de sa détermination, son magnifique sourire, et sa conscience inébranlable… cette petite femme a une force en elle impressionnante.

Samedi 16 octobre
Petite nuit et levés de bonne heure. Nous quittons l’appartement à 8h, déposons Loup à la gare, elle part à Dunkerque pour préparer l’accueil d’Amal et le concert de La Bête ce soir. Gab et moi filons sur Lille pour une rencontre avec la Cimade.
En mars dernier, nous avions participé à la première rencontre entre Pascale Pilc professeure au Conservatoire de Lille et des musiciens et surtout des chanteurs exilés.
Nous arrivons dans les locaux, Pascale nous y attend.. après une petite discussion, nous accueillons les participants, deux femmes travaillant sur des cours de français, Audrey d’Attacafa qui a provoqué la rencontre,…. Corneille qui vient du Congo, Luizanna du Venezuela,….Nous aurons un court passage de Philippe un Ghanéen. Corneille propose une chanson en Linguala sur laquelle nous allons proposer des couplets, Gab et moi tenons la pulsation pendant que les chanteurs font tourner couplets et refrains. L’atelier passera vite.
Emma, la chanteuse de Lille, nous touche beaucoup par sa simplicité et la qualité de son chant très émouvant… Audrey d’Attacafa enregistre toutes les séances afin de réaliser un Podcast bientôt…Hâte de le découvrir..
Nous allons déjeuner avec l’équipe d’Attacafa dans la Maison Folie Wazemmes, bien bel endroit. Une ancienne usine en briques rouges rénovée en lieu culturel. ça me rappelle un Sesc de São Paulo.
Nous sommes invités à jouer dans le cadre du festival de « La Louche d’Or » qui dure un mois. Cette fête existe depuis longtemps et avait lieu traditionnellement le 1er mai. C’était une grande manifestation où l’on venait gouter, découvrir les soupes que pouvaient proposer les différents communautés résidant sur Lille et les environs. C’était une fête de la rencontre comme on les aime qui a souffert des confinements des 2 dernières années et en 2021, Attacafa a décidé de reporter l’évènement sur un mois. Nous y sommes

Après le café nous allons sur le lieu du concert, le jardin partagé Drôles d’Wazeaux à Wazemmes.
Victor nous y accueille et nous fait découvrir cet incroyable endroit.

Jardin3

 

 

 
Jardin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Petit jardin en plein béton, où les plantes aromatiques alternent avec les courges, les Kakis et autres salades,… il y a le Chabanon (maison pour nourrir les chats) un poulailler, avec un véhicule pour déplacer les poules à l’autre bout du jardin. Nous sommes évidemment en pleine permaculture, l’eau de pluie est récupérée, il y a des espaces de compostages importants, en fait le quartier apporte ses déchets verts qui sont compostés ici. Des toilettes sèches bien sur et pas d’électricité.
Nous jouons dans une cave réhabilité en mini-amphythéâtre, le lieu est très mignon, nous y serons bien,

Jardin amply

malgré le soleil dehors,  il fait un peu froid… mais on oublie très vite et le concert se passera bien. Nous sommes connectés avec Gab et présentons nos morceaux en alternances, entre Doïna roumaine, Hanter dro, Forro, morceau Soudanais, reels et jigs,… nous aurons de gentils échanges à l’issue du concert. Nous retrouvons Philippe Dessauvage de Bruxelles qui va peut-être travailler avec nous.

Concert Lille3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Concert Lille 2

La musique lui a plu et il nous fait voir ce qu’il est possible d’imaginer ensemble. Il fera beaucoup de belles photos tout au long du week-end. Merci Philippe.
Nous partons prendre un verre près des Halles après avoir reçu un gentil cadeau de l’équipe d’Attacafa le Livre sur la Soupe qu’ils viennent d’éditer et un peu de Maroilles histoire d’embaumer la voiture pour le retour.Trop sympa!
Nous prendrons un petit temps pour échanger avec Philippe avant d’aller écouter le concert du trio oriental Gharbaïn à St Benoit.

Trio Oriental

Nous recevons un petit verre de soupe à notre arrivée et allons nous délecter de la très belle musique de ce trio. A l’issue du concert, nous saluons l’équipe magnifique d’Attacafa, nous nous arrêtons dîner avec Philippe dans Lille où nous serons rejoints par Bastien Charlery magnifique accordéoniste qui nous avait accueilli en mars dernier. Bastien était à Dunkerque aujourd’hui pour jouer pour Amal, il nous raconte sa journée qui a été bien belle.
Nous échangeons à bâtons rompus avant de nous quitter en espérant nous revoir au plus vite.
Nous rentrons vers Calais, croisons rapidement Loup qui es rentré de sa journée à Dunkerque, tout s’est bien passé! Omar, son époux est là également, nous sommes heureux de nous retrouver. Nous ne trainerons pas ce soir car demain est une grosse journée.

Dimanche 17 octobre
Belle nuit, nous retrouvons Loup et Omar pour un petit déjeuner tranquille avant de repartir vers l’église Saint Pierre où nous retrouverons les 3 grévistes de la faim Philippe Demeestère, Anaïs Vogel et Ludovic Holbein . Ils se sont installés là pour dénoncer les abus autour de exilés et des personnes qui tentent de les aider.

Eglise Jean-Pierre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Greve de la faim Greve de la famim2
Face à « la radicalisation de l’État », les militants apportent une réponse radicale. Suivis par une équipe de médecins bénévoles, les trois grévistes de la faim séjournent jour et nuit dans l’église Saint-Pierre, place Crèvecœur. Ils cesseront leur jeûne « illimité » à trois conditions : la « suspension des expulsions quotidiennes et des démantèlements de camps durant la trêve hivernale » ; « l’arrêt de la confiscation des tentes et des effets personnels des personnes exilées » ; enfin, l’ouverture « d’un dialogue citoyen raisonné entre autorités publiques et associations non mandatées par l’État  » en vue de « l’ouverture de points de distribution des biens nécessaires au maintien de la santé des personnes exilées ».Ils invitent chacun à se joindre à leur jeûne de protestation pendant un ou deux jours. « Il y aura une exposition de photos, des projections de films, des concerts aussi et ils prévoient aussi de tourner une vidéo. L’idée, c’est d’en faire un lieu de vie, d’accueil  ».
Nous avons bien discuté avec Phlippe , l’aumônier gréviste de la faim. Personne engagée, solaire,… je suis très heureux d’entendre sa parole, de sentir autant de force depuis les années qu’il est ici, il ne perd rien de sa verve et de son engagement. Beau moment.
Nous jouerons quelques morceaux et échangerons avec les autres grévistes de la faim avant de nous rendre au Fort Nieulay où se passe la raison de notre venue.
Nous essayons les amplis, écoutons le déroulé et attendons l’arrivée d’Amal. Le public arrive peu à peu, évidemment la police nationale n’est pas bien loin. La mairie de Calais menant une politique abominable et honteusement inhumaine sur la question des exilés… cette manifestation n’est pas bienvenue pour les autorités municipales.
Amal arrive finalement, et nous sentons immédiatement l’émotion de la foule nous atteindre…. Elle est belle,… magnifique,… nous la voyons de loin marcher devant le Fort. Sa démarche est belle, élégante,… quel beau travail!
Elle va tenter d’ouvrir les portes du Fort sans succès,… de là des enfants vont la rejoindre avec des cerfs volants fabriqués à partir de toiles de tentes lacérées par la police à Calais.

Amal-Fort
C’est beau,
Amal ensuite mène un cortège vers nous avec les enfants derrière eux. Elle arrivera à une réserve d’eau bloquée par des cailloux pour symboliser l’interdiction d’accéder à l’eau potable faite par la municipalité aux exilés. Amal finira par bouger les cailloux et pourra boire au chant d’une chorale.
C’est là qu’elle nous retrouve, elle arrive vers nous… nous allons la saluer et commencer une doïna Roumaine et enchainer par une Sirba pour démarrer la déambulation.

Amal2
Tout va aller très vite bien sûr, nous avons 2 personnes pour tirer les amplis qui nous reprennent. Ils vont nous suivre tout au long du trajet. Nous traversons des quartiers populaires de Calais, il y a beaucoup de monde finalement aujourd’hui. C’est très très touchant!!

Amal3
J’ai la larme à l’oeil plusieurs fois devant Amal et tout ce qu’elle représente comme énergie, amour, volonté de partager et d’informer sur la situation des exilés.
Cette situation qui informe sur notre monde. Partout la guerre, la destruction, la planète brûle, le climat change,… notre mode de vie est responsable, la misère est partout, notre mode de vie est responsable. Où sont construites nos voitures? nos téléphones? nos ordinateurs? … d’où vient l’uranium qui alimente nos ampoules???
Qui soutient les guerres? Qui arme les conflits? Qui gagne de l’argent sur tout ce gachis??? J’ai envie de crier et je croise le regard de Loup, toujours plein de lumière, d’amour, de volonté…. Merci Loup, merci tous les amis ici. Votre fierté, votre courage, votre générosité simple… votre sublime humanité!! Merci.

Amal Place
Une mini Batucada nous rejoint, nous allons terminer la déambulation avec eux… Tout est juste! Il y a plein d’improvisations mais chacun sait pourquoi il est là et ce qu’il y fait…
Nous arrivons sur une petite place où Amal reçoit de chants d’enfants magnifiquement justes sur des paroles de Pierre Billon
Mes chers parents, je pars.
Je vous aime, mais je pars.
Vous n’aurez plus d’enfant, ce soir.
Je n’m'enfuis pas. Je vole.
Comprenez bien, je vole.
Sans fumée, sans alcool,
Je vole. Je vole.

Amal Enfant
Nous laissons quelques prises de parole et demandons la route à nos hôtes. Belles accolades avec Loup, Manon, Coline, Vincent, Marion,… Nous sommes si heureux d’avoir participé à cet évènement magnifique.
Soyez tous remerciés!
Nous rentrons ce soir en Bretagne un peu plus grands.
Merci Philippe Dessauvage pour les photos
Fresque