Serendou sur la route – Mars 2017 – Sortie de l’album « Zinder »

Lundi 6 Mars
Serendou revient, après un temps de pause de près de 2 ans lié à l’activité de Mamar Kassey, le trio reprend du service. Un nouvel album (Zinder) est sorti en février 2017 et nous allons profiter de la présence de Boubacar et Yacouba pour faire de la promotion.

Serendou-pochette

Avant tout!, retour à la musique et à la préparation du premier concert. Nous nous retrouvons à l’Espace Le Roudour de Saint Martin Des Champs pour nous installer, Bertrand Mercier, le régisseur est présent et sera très précieux tout au long de cette session.

- Avec le soutien de Spectacle Vivant en Bretagne, La Cie Hirundo Rustica et la Région Bretagne.

svb-logohirundorégion bretagne

 

 

 

Nos testons le son, faisons l’inventaire des micros et commençons à réviser. Il y a du pain sur la planche, les morceaux sont bien loin. Nous allons travailler d’arrache-pied pour retrouver une pulsation commune, les mises en place, la complicité, le groove,…

Pluie
Dans l’après-midi, nous retrouverons la comédienne et metteur en scène Delphine Vespier qui nous accompagnera sur la mise en espace, l’organisation du concert, les lumières, les prises de parole. Le chantier est vaste mais la volonté est là et tout le monde y met du sien.
La soirée nous permettra de nous relâcher sereinement avec la douce compagnie d’Oumarou, Sylvie et Jean-Pierre et Martine qui sont nos logeurs sur cette période Morlaisienne.

Mardi 7 Mars
Nous nous remettons au travail, les automatismes commencent à revenir, Delphine ne nous lâche pas de son côté. C’est très bien, nous restons concentrés.

Répé Roudour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La pause déjeuner permet de prendre des nouvelles du pays, et cela n’est guère réjouissant, corruption, misère, famine, réchauffement climatique rien n’épargne le Niger et les amis en parlent avec dignité et force. Nous sommes toujours impressionnés.
L’après-midi, nous allons travailler la musique, les textes,  les mouvements et la lumière. La journée passera très vite et 20h arrivera rapidement.

Roudour

Mercredi 8 Mars
On affine le tout, les morceaux reviennent peu à peu, nous prenons de l’aisance sur le plateau, les placements se précisent, l’ambiance est très bonne entre nous. Delphine est une redoutable meneuse d’équipe. Nous aurons bien du plaisir à nous laisser guider par ce regard précis et cette oreille affutée. Delphine nous laissera en fin de journée et nous terminerons en trio cette nouvelle dense journée. Nous dînerons avec les amis, Jean-Pierre, Martine, Oumarou, Sylvie et discuterons de beaucoup de choses. A un moment, je demande à Oumarou quelle est son activité et il m’explique qu’il est enseignant dans le technique, je ne perds pas le nord et lui demande s’il est possible de fabriquer un stand de flûte à Yacouba car il a oublié le sien à Niamey. Il me demande de lui faire un croquis, je m’exécute et très vite les idées fusent et Oumarou est emballé à l’idée de nous  livrer un prototype dès le lendemain… la classe!!

Jeudi 9 Mars
Nous passerons la matinée Roudour à travailler les morceaux, durant la répétition, Oumarou arrive avec le prototype de stand, c’est incroyable!! Il est génial!

Stand flutes

Evidemment, cela fait l’affaire, il y a quelques petits détails à affiner mais ce prototype ne quittera pas Yacouba de la tournée. Nous partons vers Langueux en début d’après-midi pour une session « Live » sur Radio Activ’.

radio Activ

Nous serons très bien reçus et l’enregistrement passera bien vite! Une heure, c’est court, il y a beaucoup à dire et beaucoup à jouer. Retour au Vieux Marché pour une fin de journée plus tranquille et un peu de repos. Il faut revenir aux activités domestiques, mettre du bois dans le poêle pour bien réchauffer les amis, s’ocupper des bêtes, de la cuisine et de l’organisation du séjour des amis.

Vendredi 10 Mars
Nous partons vers Mohon aujourd’hui. Jacques-Yves Lafontaine organise une veillée « Live » sur Facebook. Nous allons avoir quelques soucis de débit lors de cette soirée.

Veillée

Néanmoins nous aurons bien du plaisir à partager ce temps avec les gens des environs, Gweltaz Simon, le facteur de Koras et de N’Gouni sera présent, passionné, passionnant et le public présent sera très content de cette rencontre de proximité. La veillée sera consultable pendant quelques semaine encore sur le réseau social grâce au travail acharné de Jacques-Yves Lafontaine.

Un grand merci!!

Samedi 11 Mars
Nous voilà maintenant sur la route du Roudour de Saint Martin des Champs, ce soir c’est le concert!! Bertrand nous attend, tout est en place, nous ferons des essais de sons avant de déjeuner et de retrouver Jacques-Yves pour un temps de travail autour du son du trio. Le concert approche, l’équipe d’Hirustica est là et la hall du Roudour se pare des couleurs du label Hirustica qui fête ses 10 ans et de l’Afrique avec l’artisanat que Yacouba a rapporté du Niger. Nous aurons une sympathique visite de l’ami Patrik Ewen avant le concert. Le spectacle démarre, l’énergie est là, l ‘écoute aussi, nous sommes très contents de présenter cette proposition au public et la réponse est franche dans cette belle salle ce soir. Le concert passera très vite et nous serons rejoints sur la fin par des danseuses Nigériennes sorties du public. Superbe ambiance.

Concert SERENDOU - Le Roudour 11 03 2017_139

Concert SERENDOU - Le Roudour 11 03 2017_127

Nous retrouvons quelques amis dans le hall avant d’aller chez Oumarou pour un final mémorable qui nous fera nous coucher bien tard.

Merci à Jean Cadic pour les photos

Dimanche 12 Mars
Aujourd’hui, relâche mais nous sommes attendus pour déjeuner chez Oumarou. J’arrive et retrouve Yacouba entouré d’une douzaine de jeunes Nigériens avec lesquels il discute très sérieusement de la vie au pays. On parle de politique, de valeur, de corruption,… Yacouba est très grave et l’auditoire est très attentif et respectueux.

Oumarou dimanche
Yacouba est un personnage incroyable à l’énorme charisme, il sait que les jeunes que nous rencontrons sont en études supérieures ici et qu’ils seront l’avenir du pays. Nous vibrons sur de hautes fréquences à la hauteur de la rencontre qui se passe sous mes yeux.
Après un très bon déjeuner bien épicé, nous saluons nos hôtes et rentrons vers Le Vieux Marché, nous y retrouverons Laurent Petereau qui a préparé 2 ordinateurs portables pour les amis.

Laurent+ordinateurs

 

Pendant que je prépare le repas, il leur montre comment les prendre en main, installe quelques applications et fait des essais avec les amis. Tout le monde est très content.

 

 

Lundi 13 Mars
Matinée dédiée au repos et à la récupération. J’en profiterai pour faire quelques courses et m’occuper des animaux ici. Puis dans l’après-midi, nous reprenons les instruments et allons travailler au rythme de 2 filages par jour car nous avons un concert important à préparer à Paris jeudi.  Soirée calme, nous nous posons avant de repartir.

Mardi 14 Mars
Nous reprenons le travail sur le même rythme, repos le matin et 2 filages l’après-midi. Les morceaux commencent vraiment à reprendre de l’épaisseur et tout le monde s’en réjouit. Nous faisons le planning des jours à venir, il y a des besoins avant de revenir au pays et nous essayons de voir comment concilier le travail et les courses à effectuer dans un planning bien serré.

Mercredi 15 Mars

Ce matin, on se repose car nous avons un concert ce soir et demain et il faut prendre des forces avant le lourd planning à venir. En début d’après-midi, nous retrouvons Delphine, administratrice de la Cie Hirundo Rustica pour un temps dédié aux papiers, salaires et à l’administration. Tout va bien, le travail est bien fait et les amis sont très contents. De là, nous filons faire quelques courses et nous rendons à  Pommerit Jaudy. Claude Le Diuzet un vieil ami, aujourd’hui en retraite de ses activités d’éducateur, animateur socio-culturel au sein de ce lycée agricole, a réactivé une association de coopération avec le Mali et le thème de la soirée est tourné autour de l’Afrique avec des propositions venant du Mali, de Madagascar et du Niger. Jacques-Yves est déjà sur place, il livre le son et aide Claude en panique avec les lumières qui ne fonctionnent pas. Nous allons quand même installer, faire les balances et laisser les autres artistes s’installer. Le dîner sera très sympa en compagnie de Geneviève Sangaré, Catherine et quelques élèves du Lycée. La soirée démarre avec la proposition de Tidiani N’diaye, danseur Malien et Arthur Eskezani. Il s’agit de danse contemporaine axée sur une scénographie et des projections vidéos basées sur la bazin, un tissu très répandu que l’on trouve en Afrique de l’Ouest, la proposition est épurée, tout se déroule très lentement avec de très beaux tableaux. On sent que la lenteur et le silence gênent un peu ce public lycéen peu coutumier de ce genre de proposition. Puis arrive Mar’Na un chanteuse Malgache, seule en scène avec un petit dispositif autour d’une guitare, un youkoulélé, une calebasse et un looper, le répertoire est très varié, j’apprécie particulièrement le morceau à la calebasse et le dernier morceau du concert. La salle est remplie à moitié et nous retrouvons quelques amis venus nous rencontrer pour cette unique date trégoroise. Nous allons nous mettre en place et le concert va démarrer. Les amis sont chauds, nous jouons tard et le dîner a été digéré, c’est une bonne nouvelle!! Nous avons les morceaux dans les doigts et le son est bon. Nous aurons une belle énergie ce soir!! Le public en redemandera et les échanges post concert seront riches et animés. Nous donnons un coup de main à Jacques-Yves à ranger et charger et quittons les lieux, non sans saluer Claude toujours émouvant d’implication, de générosité et de sincérité. Au lit vers 1h00, demain on se lève tôt.

Jeudi 16 Mars
6h00 debout, nous avons un train à Guingamp de bonne heure. Nous retrouvons Gaby Kerdoncuff à la gare. Le concert de ce soir rentre dans le cadre de « 10 Ronds D’Ailes » le cycle de spectacles fêtant les 10 ans du label Hirustica. Il y aura un double plateau ce soir au studio de l’Ermitage avec Serendou + Michel Godard et Kazut de Tyr avec invités. Nous retrouverons Jean, Maëlle et Volant dans le train et j’aurai le temps de parler un peu avec Gaby de sa vision de la suite d’Hirundo Rustica suite à « 10 Ronds d’Ailes » et tous les changements à venir.

bandeau16mars
Nous filons de Montparnasse à Ménilmontant pour rejoindre tranquillement le studio de l’Ermitage où a lieu le concert ce soir. Nous allons déjeuner ensemble dans une bonne ambiance et nous quitterons en début d’après-midi pour nous retrouver pour les balances. Je mène Yacouba et Barry à l’hébergement que j’ai réservé sur Airbnb. Arrivés sur place, nous sommes accueillis sèchement par une concierge assez acariâtre, limite agressive. Je sens qu’il y a embrouille et je n’en ai pas besoin en ce jour de concert. En fait, le studio que j’’ai réservé est sous-loué et c’est interdit dans l’immeuble.  Nous tentons de joindre la personne auprès de laquelle j’ai fait la réservation, je comprends vite que c’est le bazar et demande à Jaco de chercher un hôtel pour la nuit. Il en trouvera un tout près et, après avoir annulé ma réservation sur Airbnb, je m’occupe de réserver les chambres à l’hôtel. Nous serons encore plus près du lieu du concert. On s’installe à l’hôtel, petite sieste et en route vers l’Ermitage. Kazut de Tyr est en balance, il y a du monde sur scène et le son est beau. Michel Godard nous attend et nous nous serrons dans les bras. Michel est un homme magnifique et c’est toujours une grande joie les rares fois où nous nous voyons. L’équipe de l’Ermitage est accueillante et souriante et nous allons nous installer tranquillement. Une petite interview dans la loge pour le webzine Ethno Tempo et en place pour la balance. La salle est habituée au rock et le sub résonne beaucoup sur scène, nous allons prendre le temps de caler tout ça. Arrive le temps de musique avec Michel, toujours pertinent et magnifique dans ses propositions.  Un dîner avec toute l’équipe et en place!!
Nous démarrons, je ne trouve pas Yacouba qui est parti saluer des amis et nous allons démarrer le concert sans concentration, il nous faudra 2 morceaux pour être dedans. Une fois installée, l’énergie ne nous quittera plus, le public est avec nous et la proposition fonctionne pour ce premier concert dans une salle parisienne. Michel arrive et éblouit tout le monde avec une improvisation inspirée. nous terminons à 3 avec Michel situé à côté de moi en coulisse au sourire magnifique. Il me confiera plus tard avoir adoré le concert. Le public est très éclectique, des élèves de l’atelier de flûte traversière en bois de Paris, des nigériens, des Kurdes, des gens de Trad Mag, de Mundofonias, une délégation de Zingaro venue m’écouter car nous nous voyons demain. La musique sera bien reçue et nous ferons un petit rappel à la demande du public.

image1-1 image2-1

Entracte, démontage rapide car Kazut de Tyr enchaîne! Je range mes affaires et pars rencontrer le public, j’y retrouve l’ancien directeur du CCFN de Zinder (où le premier album de Serendou fût enregistré), une amie de Bretagne, les nigériens,… Nous aurons le droit à beaucoup de sourires et de poignées de main.

Ermitage- Serendou + Michel

Retour en salle, Kazut de Tyr a démarré, le son est très beau et l’ensemble a de la tenue. La dualité vocale incarnée par Kani Kamar (Kurdistan) et Eric Menneteau (Bretagne) renforce un ensemble instrumental très soudé. Il y aura de beaux moments et le public en redemandera là également.
La soirée se termine, je retrouve Riquet venu vendre des disques, il a un beau sourire, tout comme Elise. Je pense que cette soirée, lourde à organiser pour notre petit label fût une belle idée. Tous le gens conviés ne se sont pas déplacés (à commencer par les journalistes et diffuseurs parisiens) mais les gens présents ont compris le sérieux de l’équipe et l’ouverture de l’idée musicale.  Voilà, c’est fait!
Je laisse les amis et pars dormir chez Jean-François Belleface qui me loge ce soir. La soirée sera longue, nous ne nous sommes pas vu depuis longtemps et la compagnie de cet homme charmant et cultivé est toujours un plaisir.

Vendredi 17 Mars
Ce matin, je me lève de bonne heure car j’ai rendez-vous en début de matinée au Fort d’Aubervilliers au Théâtre Equestre Zingaro. Je dois discuter avec Bartabas et François Marilier le directeur musical, car il aimeraient me voir impliqué dans la prochaine création. En fait, ils m’attendent et les chevaux sont préparés pour que j’assiste à des bouts de numéros avec des illustrations sonores qui serviront à nourrir le travail de composition à venir. C’est magnifique. Cette proposition est un honneur pour moi et il me tarde de me mettre au travail avec toute cette équipe, on attendra mai pour les premières répétitions.
La matinée passera très vite et je retrouverai Yacouba et Barry à Montparnasse, Jacques-Yves s’est chargé de les convoyer ici avant de prendre son train. Nous attendrons ensemble 16h00 avant de repartir vers la Bretagne avec Gaby. Ce sera l’occasion de converser de nouveau sur l’avenir de la Cie Hirundo Rustica. Retour à la maison, dîner et dodo, tout le monde est bien fatigué.

IMG_2046

Samedi 18 Mars
Petite grasse matinée aujourd’’hui mais pas trop car je dois partir avec Barry vers la banque de Plouaret où il va fermer son compte. Depuis qu’ils ont un compte en France, nous voyons l’énormité des frais bancaires qui sont ponctionnés même si aucune opération n’est effectuée. Tout va bien, l’opération aura lieu dès que Barry transmettra son RIB. nous allons, de là au marché du village, c’est un tout petit marché avec uniquement des produits locaux.

marché Barry

C’est toujours un plaisir de s’y rendre car l’ambiance y est douce et fine. Retour pour déjeuner et en route pour quelques courses, les amis repartent bientôt d’ici et ils souhaitent faire quelques achats, nous allons donc passer quelque temps dans les magasins avant de nous rendre chez Dominique et Loic Tréhiou qui nous reçoivent ce soir. Nous passerons une bien belle soirée à rencontrer des gens et à échanger sur les modes de vie des uns et des autres. Ce soir, nous dormons chez mes parents.

Dimanche 19 Mars
« Une maman restera toujours une maman » dixit Yacouba, la mienne nous préparé un copieux repas pour faire plaisir aux amis. Nous aurons le droit à un énorme steak frites+ salade+ dessert, je pense que nous sommes calés pour quelques jours.

parents

De là, nous retrouvons l’ami Laurent Petereau à St Brieuc pour une petite rencontre dans la salle de yoga de sa tante à Dinan. Nous aurons la belle surprise d’avoir la visite de Jean-Philippe Rykiel qui voulait à tout prix rencontrer les amis avant leur retour vers Niamey. Nous avons organisé la surprise pour que Yacouba et Barry ne voient rien venir, ils sont super heureux!!! Nous passerons l’après-midi dans une belle énergie dans cette salle de yoga où Christine a convié quelques amis, Jean-Philippe nous rejoint sur 2 morceaux sur lesquels il improvisera avec un petit clavier de brillante façon. Un bien beau Goulasch viendra conclure cette douce soirée autour d’une jam entre Baryy au chant et à la guitare et Jean-Philippe sur le piano de la maison. Retour au Vieux Marché. j’installe Jean-Philippe qui reste avec nous demain, recharge le poêle en buches  et dodo.

Lundi 20 Mars
Bonne nuit, nous prenons un petite déjeuner tranquille et je pars faire une petite ballade avec Jean-Philippe et Laurent, nous avons écouter les chants d’oiseaux, saluer les chèvres avant de passer l’après-midi a transférer des vidéos et des fichiers sur les disques durs, faire des lessives, des mises à jour d’ordinateurs, du ménage et du rangement, nous voilà en plein préparatifs avant le départ vers la Scandinavie. Nous raccompagnerons Jean-Philippe à la gare qui repart vers Paris et continuerons nos préparatifs jusque tard.

Rykiel

Demain, on se lève de bonne heure.

Mardi 21 Mars
Levés très tôt, notre départ est de Guingamp et nous avons un peu de route à faire. Nous allons retrouver Jacques-Yves à Rennes et, en route vers Paris. Rapide transfert de Montparnasse et nous voilà à Orly. Eric Gerbeau nous y attend, il gardera 2 valises qui doivent rentrer au Niger sans passer par la case Scandinave. Il y a un certain stress  à Orly lié au déséquilibré qui s’est fait tuer par la police le week-end dernier. Nous passerons tous les contrôles et nous envolerons vers Stockholm en début d’après-midi.

aeroprt suede
Tout va bien, l’ambiance est bonne et les amis vont bien. Nous. arrivons à Stockholm, devons effectuer un changement de terminal après une longue attente. Nous devons repasser tous les contrôles avant de retrouver une salle d’embarquement. Malgré tout, je commence à souffler, je vais faire une pause sur la logistique et revenir un peu à l’artistique, cela va me faire du bien. C’est toujours un bonheur d’avoir Jacques-Yves en compagnon de route, nous discutons passionnément de mille choses et avons tant de centres d’intérêt en commun. Nous allons boire un verre au bar de l’aéroport et allons vite avoir conscience que le coût de la vie n’est pas le même ici. Tant mieux, nous voilà obligés d’être raisonnables. Départ vers Malmö, tout va bien. Un taxi nous attend pour nous amener à l’hôtel, le chauffeur est du Montenegro est n’arrête pas de plaisanter, nous allons bien rire sur le chemin. Installation à l’hôtel et dodo..

Mercredi 22 Mars
Bon petit déjeuner, je fais chambre commune avec Jacques-Yves, ce matin sera dédié au travail dans les chambres. Nous prendrons quand même un peu de temps pour une petite ballade dans Malmo avec Jaco.

Malmo Malmo4 Malmo3 Malmo2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’énergie est douce, nous flânons et discutons tranquillement. Vers midi nous avons rendez-vous avec Eva pour une visite du théâtre où se déroule le concert de ce soir. Le lieu est très beau et l’équipe a l’air très sympa.

teartr Malmo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Affiche Malmo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le régisseur colombien est très à l’écoute et nous nous sentons bien dans ce théâtre ancien et plein de vie. Eva cherche à nous montrer un restaurant pour les amis et démarre une  discussion sur l’extrême droite en Suède. Là aussi, la peste brune grimpe le restaurant Syrien que nous montre Eva a brulé récemment du fait d’une personne malveillante. Quelle misère!!
Retour à l’hôtel, nous attrapons les amis pour un déjeuner pas très bon dans un fast-food libanais, nous entamons une discussion sur le racisme anti-français au Niger, les crispations grandissent avec les ressources du Niger pillées par les occidentaux, l’ingérence politique, les soutiens en demi-teintes au gouvernement et le manque de clarté par rapport aux touaregs,.autour de Gao, la France a laissé une sorte de république autonome se développer, en fait, il y a du pétrole par là et également de l’uranium, toujours la même histoire.
Nous serons à la salle vers 16h00 pour la balance, tout va bien. La salle est très agréable, Diego le régisseur a tout préparé, le plateau est très beau. Nous avons un peu de temps et Jaco en profite pour rentrer dans mon Logelloop et affiner les routings.
Galère, une corde du Kamélé n’gouni casse dans la loge!!! Yacouba n’a pas de rechange, il va falloir revoir certains arrangements car il va nous manquer une note. Je corresponds avec Gweltaz, le facteur d’instruments qui me fait quelques recommandations, nous devrons nous débrouiller ce soir, plus le temps d’aller en ville chercher une corde.
Ce soir nous ferons un super concert , il y a une belle salle, une superbe écoute, nous amènerons ce soir énergie, puissance, inspiration, écoute, humour, improvisation. Super! Le public est très content et nous aussi. Après le concert, nous rencontrerons plein de musiciens un flûtiste classique, flûtiste peule de Guinée,un chanteur lyrique,…les commentaires sont émus et profonds.

Serendou Malmo4 Serendou Malmo3 Serendou Malmo2

 

Malmo MixMuzik

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pas de temps à perdre, il faut aller dîner, nous irons dans un restaurant où je prendrai un poisson magnifique après le retour à l’hôtel, je partirai boire un verre de vin avec Jaco dans le bourg et dodo. Un photographe est là,  Sascha Kajic , qui fera de belles images de ce beau concert. Merci à lui pour ces images.

17434804_405688026456665_7916666601843521740_o

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi 23 Mars

Après le petit déjeuner, nous filons en ville acheter une corde de guitare dans un magasin que nous a recommandé Eva. Ce sera très simple, puis nous prenons le train Malmo/Copenhague et allons changer de pays sans nous en rendre compte.

Suede-danemark

De la gare un taxi nous amène à l’hôtel où nous posons les valises avant de partir déjeuner. Re-kebap, je commence à saturer un peu. En milieu d’après-midi, nous filons vers Hillerod où nous jouons ce soir. Nous prendrons un train de banlieue et arriverons rapidement à la Klaverfabrikken. C’est émouvant de venir ici, nous sommes passés en 2012 à l’invitation de Jens Romer maintenant en retraite. Le lieu est très beau, un magnifique projet d’une ancienne fabrique de piano convertie en salle de spectacle et d’éducation, complètement autonome en énergie par la pose de panneaux solaires sur toute la surface du toit.

hilerod2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’équipe est très accueillante et nous commençons notre installation quand je vois que la carte son que j’utilise ne fonctionne pas. Je montre à Jaco qui pousse un cri, j’ai branché le firewire à l’envers et j’ai cramé le port. La carte son n’est plus utilisable!!! Je panique,.. comment faire ce soir? Et demain? Martin le régisseur de la salle propose de me connecter à la carte son de la salle. Il va chercher un long cable USB et me branche…ça marche! Merci Martin!! Pour ce soir, cela passera. Je trouverai demain une solution pour demain,… Retour à la balance, le lieu est très petit et contraste un peu avec le théâtre d’hier. Tout ira bien. Nous irons dîner, un magnifique Dhal Danois préparés par l’organisation, je me régale. Le concert se passera bien. Nous allons mettre un petit temps à rentrer dans le son mais la sauce va prendre et le public en redemande!! Super soirée!!! Nous repartons vers Copenhague le coeur chargé de sourires et de mercis! Je pense que je fais un beau métier.

Vendredi 24 Mars
Ce matin, je me mets en recherche active d’une solution pour la carte son, j’écris plusieurs messages avant d’avoir, finalement une réponse de Viktor, régisseur du Global qui était avec nous lors de la tournée de 2012. Ouf, la situation s’améliore pour ce soir. Je pars donc faite une petite promenade avec Jacques-Yves.

Copenhague Copenhague3

Durant la ballade, nous avons un coup de fil de Viktor qui m’annonce qu’il a trouvé la carte son, ouf!!! Je respire pour ce soir.
Je rentre à l’hôtel télécharger les drivers, nous allons déjeuner et je filerai ensuite tout seul au Global pour tester le tout. La marche est agréable et j’observe les terrasses qui se garnissent et les rues agitées. On sent que c’est le début du printemps et tout le monde apprécie de sortir. Je retrouve Viktor au Global, je n’aurai pas besoin de très longtemps pour vérifier que la carte fonctionne. Super! Arrivent les amis, nous allons faire la balance, l’accueil ici est superbe, tout le monde est aux petits soins avec nous.

Global

balances GlobalJens Romer l’ami arrive, il sera DJ avant et après notre concert ce soir.  Tout va bien, nous dînons d’un délicieux Chili con carne quand je reçois un appel de Carlos Malta de Rio de Janeiro, Bernardo Aguiar est à Copenhague!!! Bernardo est un merveilleux percussionniste qui joue du pandeiro sur notre album. Yacouba et Barry ne le connaissent pas encore! Je fais un point avec lui et il m’annonce qu’il vient ce soir avec son instrument. Superbe!!
Tout ira très vite comme à chaque fois. Nous nous préparons et le concert commence. Nous aurons une belle énergie ce soir et la final avec Bernardo sera magnifique. Quel son!!! Il impressionne Barry et Yacouba et tout le monde est très heureux de faire sa connaissance. Ce sera un bien belle soirée, nous allons retrouver Poul Hoxbro un flûtiste danois qui était de la première créatiob« Magic Flutes » de 2013 à Rudlostadt. Jens mixe des musiques pendant la soirée et nous finirons la soirée chez lui çà deviser entre amis accompagnés de bons vis et de doux fromages….couché à 6h00

Bernardo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 25 Mars
Jacques-Yves me réveille, pas de temps à perdre nous allons à l’aéroport prendre l’avion vers Aalborg, tout au Nord du Danemark. Tout se passe bien, nous sommes très fatigués mais arriverons sans encombre à Aallborg où nous sommes accueillis par Henrik Plaschke. Le personnage est étonnant. Il parle très bien français, a eu une vie bien remplie et c’est un mélomane très très cultivé. Il est passionné de musiques traditionnelles et de jazz et il ne triche pas. Nous aurons le droit à un bon et fin dîner avec son épouse et le chien Mingus!! Il nous fait découvrir de belles musiques et nous parle avec ferveur des musiciens qu’il a invité ici. Impressionnant!!!
Nous nous rendons à la salle, ce soir, le concert est particulier, nous jouerons en acoustique. Pas de micros pas d’ordinateur,…c’est en outre le dernier concert de la tournée.

Aalborg2

 

AalborgLe lieu est très beau, l’acoustique fonctionne bien et nous aurons du plaisir à nous lâcher pour cet ultime concert de la tournée. Nous aurons un petite salle mais l’écoute est très belle, Henrik traduit les textes de Yacouba, l’écoute est là, nous aurons de beaux échanges avec le public à l’issue du concert. Nous sommes bien fatigués, un dernier verre chez Henrik pour découvrir le New Jungle orchestra, le Moscow Art Trio,… voilà de bien belles musiques!!!

Dimanche 26 Mars
nous repartons vers Copenhague, nous préparons nos affaires, aujourd’hui, c’est une grosse journée.

Surtout pour les amis qui ne seront pas à Niamey avant demain 3 heures. Nous ferons Aalborg/Copenhague, Copenhague/Paris CDG, les amis fileront vers Orly où Eric Gerbeau les attend et delà, ils feront encore Paris/Casablanca et Casablanca/Niamey. De mon côté, je vais rentrer vers Guingamp avec 4 changements.
Le départ d’Aalborg est très poétique, il y a une ambiance très particulière ici,la proximité du littoral de cette petite ville de 160000 habitants fait que l’énergie est très douce.

Aalborg3

Quel contraste par rapport à la vie que vont retrouver les amis sour les 40° de Niamey. Nous allons voyager tranquillement, faire escale à Copenhague avant d’arriver à Paris et de se dire au revoir. Jacques-Yves reste surParis pour des spectacles. Me voilà tout seul dans le train, je me refais le film des 3 dernières semaines, bien intenses avec toutes ces énergies contrastées, Serendou essaiera de rejouer dans les années à venir même si la contexte n’est pas des plus simple

Je me rends bien compte que malgré l’accueil ttrès positif de l’album « Zinder », rien n’est gagné et il faudra encore se battre pour que cette proposition séduise  festivals et salles de concert. Nous y croyons et continuerons à cheminer dans l’amour, le respect, le travail avec l’envie de montrer que la rencontre est possible, riche, féconde et nous fait tous grandir un peu à chaque fois.
Un grand merci à tous les amis qui nous ont aidés, chacun à sa place, durant ces 3 semaines, toutes ces belles énergies nous auront renforcé dans notre cheminement.